Le CFA ne peut pas demander au jeune de « rembourser » le coût de sa formation s’il n’a pas pu signer de contrat avec une entreprise. Le plan de relance prévoit effectivement de manière exceptionnelle un financement du CFA pour tout jeune entrant en formation entre le 1er août et le 31 décembre 2020 ; le financement de la formation n’est en aucun cas à la charge du jeune ou de sa famille.