Oui, cela est possible. L’entrée en CFA jusqu’à 6 mois précédant la signature d’un contrat est quant à elle destinée au jeune dont le projet professionnel est clairement établie et qui par conséquent est prêt à conclure un contrat d’apprentissage. Cette période doit être principalement dédiée à la formation théorique du jeune en CFA, dans le cadre du cycle de formation qu’il aura sélectionné, en classe et en atelier. Dans ce cadre seulement, le stage en entreprise peut être mobilisé lorsqu’il s’inscrit dans le parcours pédagogique du jeune et qu’il est nécessaire à sa progression théorique. Il ne peut s’agir que de stages d’observation. Pour chacun de ces stages, une convention est signée entre le jeune (et son représentant légal en cas de minorité), le CFA et l’entreprise d’accueil. Ces stages ne peuvent être rémunérés. Pendant toute la durée du stage, le jeune conserve son statut de stagiaire de la formation professionnelle, ainsi que la protection sociale s’y attachant. Toutefois, en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle, l’obligation de déclaration incombe à l’entreprise d’accueil, selon les règles classiques applicables en la matière. L’entreprise informe immédiatement le CFA en cas de survenance d’un tel événement.