Le décret n° 2020-982 précise que « Le salarié n’a pas appartenu aux effectifs de l’employeur à compter du 1er août 2020 au titre d’un contrat n’ayant pas ouvert droit au bénéfice de l’aide ». Ainsi, les contrats en alternance n’ouvrant pas au bénéfice de l’aide, le salarié ne doit pas avoir été alternant dans l’entreprise au titre d’un contrat conclu à compter du 1er août. A contrario si le salarié a effectué son alternance, par exemple, durant 1 an entre février 2019 et février 2020, l’entreprise qui l’embaucherait en CDD de droit commun à partir de septembre pourrait prétendre à cette aide.