L’article L6211-2 du code du travail précise que la durée de formation en CFA ne peut être inférieure à 25% de la durée totale du contrat. Les certificateurs ont également la possibilité de prévoir une durée inférieure à 25%. Une interprétation « extensive » de la notion de « durée totale du contrat » doit être faite – il s’agit en fait de prendre en considération le parcours du jeune, et notamment le suivi de la formation sous un autre statut (exemple : stagiaire de la formation professionnelle). Le non-respect de cette règle ne conditionne pas l’acceptation de la prise en charge financière ; il est de la responsabilité du CFA. Cela constitue néanmoins un élément important à porter à la connaissance du CFA.